L'actu du cuivre

Les extensions de maison en cuivre ont la cote !

Réalisées sur des pavillons ou des maisons de tous styles, les extensions permettent de gagner les quelques mètres carrés qui manquent parfois aux propriétaires, et d’éviter un déménagement. Le bardage cuivre garantit un parti-pris architectural original, une solidité à toute épreuve sans entretien, et une compatibilité avec les exigences BBC.

 

Tout comme la pierre ou le bois, le cuivre fait partie des matériaux historiques utilisés en architecture. Sa durabilité et son esthétisme en font un allié de choix pour réaliser des bâtiments prestigieux et à l’épreuve du temps (cathédrales, opéras…). Les architectes mettent aujourd’hui à profit ces qualités dans des réalisations contemporaines. La couverture et le bardage en cuivre ont de nombreux atouts et sont de plus en plus prisés pour les grands équipements, mais aussi pour les maisons particulières. Pour une extension, le cuivre peut être allié aussi bien à une maison ancienne pour créer un contraste, qu’à une maison plus moderne pour lui donner un supplément d’âme.

Les revêtements en cuivre n’ont pas besoin d’être peints ni vernis, ce qui leur donne un aspect brut, en harmonie avec les tendances contemporaines et sans aucun entretien. Seul métal usuel coloré, le cuivre est rose-saumon au naturel et se patine lorsqu’il est soumis aux éléments extérieurs. Il devient brun, puis vert. Cette patine protège le métal des conditions climatiques et lui confère une extrême longévité. Cette qualité « évolutive » inspire aussi aux architectes des partis-pris architecturaux originaux, avec des édifices vivants qui changent de peau au fil du temps et se fondent dans leur environnement. Enfin, des versions de cuivre « pré-patiné » permettent d’obtenir un cuivre de couleur verte ou brun foncé dès la pose des éléments.

 

A ces qualités techniques et esthétiques s’ajoutent un atout de taille, celui de la réduction de l’impact environnemental : le cuivre peut être recyclé à 100 % et réutilisé indéfiniment. On estime que 80 % du cuivre utilisé pour les différentes applications du bâtiment provient du recyclage. Généralement mise en œuvre avec une ossature bois, une façade en cuivre s’accompagne d’une isolation performante (laine de roche, de chanvre, ouate de cellulose, etc.), ce qui contribue à répondre aux exigences de performance énergétique des constructions.

Mis en œuvre dans le cadre d’extensions, le bardage et la couverture en cuivre apportent esthétisme, isolation et garantie d’un bâtiment durable et moins gourmand en énergie. La preuve par 4 maisons sélectionnées à travers l’Europe.