L'actu du cuivre

Insolite : une plante et du cuivre pour recharger votre smartphone

Souvent en panne de batterie ? Pourquoi ne pas décorer votre bureau avec une plante ? Oui, cela pourrait résoudre votre problème, car la startup espagnole Bioo a imaginé un pot de fleurs révolutionnaire capable de recharger un smartphone ! Loin d’être un gadget, celui-ci repose sur une technologie innovante, produisant de l’électricité à partir de l’énergie dégagée produite par la plante lors de la photosynthèse. Un procédé qui exploite également les propriétés électriques du cuivre. Quand on parle technologies vertes et transition énergétique, le cuivre n’est jamais loin. Explications.

© Bioo

UN POT HIGH TECH POUR RECHARGER SON SMARTPHONE

La startup Bioo a imaginé un procédé de production d’électricité à partir de l’énergie dégagée par la photosynthèse de n’importe quelle plante bien entretenue. Petit rappel de cours de S.V.T. : la photosynthèse est le mécanisme par lequel les végétaux transforment l’énergie solaire en énergie chimique – en bref, le CO2 et la lumière sont transformés en oxygène et en composés organiques. Dans le procédé de Bioo, ces composés organiques entrent en contact avec des bactéries et produisent un courant électrique capté grâce à deux électrodes, l’une en cuivre et l’autre en aluminium. L’électricité ainsi produite est stockée dans une batterie placée au fond du pot, sur laquelle on peut brancher son téléphone portable avec un câble USB classique.

LE CUIVRE JOUE UN RÔLE CLE POUR LA TRANSITION ENERGETIQUE

Un système efficace : la plante produit suffisamment d’énergie pour recharger trois smartphones par jour ! Les inventeurs affirment que ce système pourrait, à terme, entrer en concurrence avec les capteurs photovoltaïques : un panneau végétal d’un mètre carré pourrait produire jusqu’à 280 kWh d’électricité. Pour que ce système fonctionne, le cuivre est indispensable. Le métal rouge est l’un des meilleurs conducteurs électriques ce qui en fait un matériau clé pour l’exploitation des énergies renouvelables. Il est omniprésent dans les éoliennes (dans les générateurs, les câbles et les bobines), dans les capteurs solaires thermiques, et il constitue l’un des principaux composants des cellules photovoltaïques.

 

Pour en savoir plus sur le cuivre en sciences & environnement :