L'actu du cuivre

Du cuivre contre les microbes... dans un parc d’attraction !

Au Chili, un parc d’attraction vient de s’équiper de cuivre antibactérien. Objectif : limiter au maximum l’exposition de leurs visiteurs aux microbes. Grâce à ses propriétés antibactériennes, le cuivre est un moyen efficace de prévenir les infections. Il a fait ses preuves dans d’autres sites sensibles comme les hôpitaux, les écoles ou les maisons de retraites et certains Etat comme la Finlande recommandent son utilisation. Sur les poignées de porte, interrupteurs, rampes en cuivre, etc. les bactéries et les virus sont éliminés en quelques minutes, évitant les contaminations par contact. Une bonne nouvelle au moment où l’OMS vient de publier une liste de bactéries résistantes aux antibiotiques : celles-ci pourraient tuer jusqu'à 10 millions de personnes par an d'ici 2050, soit autant que le cancer.

De plus en plus d’établissements s’équipent de surfaces en cuivre antibactérien © ECI

 

Au Chili, un parc d’attraction s’équipe de surfaces en cuivre antibactérien

De plus en plus de lieux publics s’équipent en surfaces en cuivre antibactérien pour réduire les risques d’infection : écoles, hôpitaux, maisons de retraite, crèches, bureaux… Mais il faut regarder vers l’Amérique du Sud pour trouver des projets de très grande ampleur. Le parc Fantasiland au Chili a décidé de remplacer tous les éléments les plus touchées par les visiteurs, par des éléments en cuivre antibactérien. Ce parc accueille 1,3 millions de personnes chaque année, qui touchent les tourniquets et les rampes des files d’attente. Ceux-ci deviennent des nids à microbes, vecteurs de maladie. Dans des lieux très visités, le cuivre peut jouer un rôle clé dans la prévention des épidémies.

 

Le cuivre joue un rôle clé dans la prévention des épidémies à l’école © Steriall

 

L’efficacité du cuivre antibactérien reconnue officiellement en Finlande

Le Groupe d’Information sur la Construction finlandais a présenté récemment des recommandations pour inclure l’hygiène dans tous les projets de constructions. Ainsi, il préconise d’utiliser des matériaux antibactériens – et de préférence le cuivre – pour toutes les surfaces de contact. Une étude finlandaise révèle en effet que le nombre de bactéries réduit de 85 % sur les surfaces en cuivre antibactérien (poignées de portes, rampes d’escalier, etc.).

De plus, les virus et bactéries responsables des épidémies hivernales ne survivent pas plus de 30 minutes en moyenne sur les surfaces en cuivre, alors qu’elles persistent plusieurs jours sur d’autres surfaces. Un matériau efficace quand on sait que 80 % des infections sont transmises par contact avec des personnes ou des objets.

 

Les études révèlent que les surfaces en cuivre antibactérien éliminent la plupart des bactéries © Andrew Fox

 

Pour en savoir plus sur l’utilisation du cuivre pour la santé :