Propriétés du matériau

Propriétés chimiques

  • Les plupart des métaux sont miscibles dans le cuivre. D’où la possibilité de créer des alliages à partir du métal rouge. On peut par exemple introduire dans le cuivre jusqu'à 100 % de nickel, 40 % de zinc, 25 % d'étain et 15 % d'aluminium.
  • Le cuivre et ses alliages ne sont pas sujets à la corrosion car en cas d'exposition prolongée à l'air humide, ils développent pour la plupart une fine couche verte de sels de cuivre appelée patine, qui protège le métal.

Propriétés biologiques

  • Le cuivre est présent dans les organismes vivants à hauteur de 1 à 10 milligrammes par kg. Il est nécessaire à la formation de l’hémoglobine du sang.
  • Le cuivre est antibactérien. Il est notamment utilisé dans les canalisations pour la distribution de l’eau, la fabrication de la bière, des confitures et la distillation des alcools.

Propriétés mécaniques

  • Le cuivre est fréquemment utilisé dans les applications électriques en raison de son excellente conductivité. La conductibilité du cuivre est, par définition, égale à 100 % IACS (International Annealed Copper Standard). Seul l'argent a des performances légèrement meilleures sur ce point (environ 106 IACS).
  • Le cuivre est le métal conduisant le mieux la chaleur. Cette conductibilité thermique est mise à profit dans de nombreux de système de refroidissement ou  de chauffage.
  • Le cuivre est amagnétique. Il est ainsi utilisé dans l'horlogerie, dans la construction électrique et électronique, et dans l'armement (dragueurs de mines).

Propriétés physiques

  • Le cuivre est un métal relativement tendre et malléable. A froid, il se travaille très facilement. Pur ou allié à d’autres métaux, il est utilisé pour fabriquer des tôles qui peuvent être très minces ou des fils extrêmement fins.
  • Le cuivre et ses alliages se soudent bien, qu'il s'agisse de soudage autogène, de soudure électrique, de brasage ou de soudage à l'étain.

materialproperties_content_rohre

.