Le cuivre à travers le temps

Le cuivre à travers le temps

Le 21e siècle

Le cuivre est essentiel pour la production, la transmission, la distribution et l’utilisation de l’électricité, sans laquelle notre civilisation moderne s’effondrerait. Le cuivre est particulièrement important pour l’approvisionnement en énergie respectueuse de l’environnement, puisqu’il est un excellent conducteur thermique et électrique. Compte tenu de la sensibilisation accrue à la notion de durabilité et de la multiplication des solutions énergétiques respectueuses de l’environnement, le cuivre occupera dans les années à venir une place toujours plus importante dans le secteur de l’énergie.

Dès l’avènement des télécommunications, le cuivre fut l’élément fondamental pour permettre la transmission d’un signal d’un point à un autre. Des décennies de développements et d’innovations dans le domaine de la communication n’auraient pas été possibles sans l’intervention du cuivre. Et nos exigences de plus en plus grandes vis-à-vis des technologies de l’information (diffusion plus rapide de l’information, connexions haut débit et accessibilité garantie partout) entraînent une augmentation de la demande en cuivre.

Le cuivre joue depuis longtemps un rôle important dans l’industrie automobile. En l’absence de composants électriques et électroniques en cuivre, le contrôle intelligent des moteurs et des vitesses serait impossible. La demande de confort dans les véhicules modernes ne cesse de croître et augmente la demande en cuivre. Le développement de moteurs et de voitures électriques plus écologiques et plus économes en carburant ne pourrait avoir lieu sans le cuivre. Le moteur d’une voiture hybride contient près de 50 kg de cuivre et cette quantité devrait augmenter dans les années à venir.

2000 ap. JC.

Les Temps modernes

Sans le cuivre, la société telle que nous la connaissons aujhourd'hui n'aurait jamais vu le jour. Les événements qui ont marqué le début des Temps modernes (la découverte de l'Amérique et l'invention de l'imprimerie) n'auraient tout simplement pas pu avoir lieu sans le cuivre. Les alliages de cuivre et de zinc ont permis de créer le laiton, dont les usages sont multiples. Le laiton a permis à la Grande-Bretagne de devenir une nation de première importance dans le secteur industriel. Depuis la découverte du courant électrique par Edison, le cuivre est utilisé dans beaucoup de domaines et constitue un matériau essentiel de l'industrie actuelle.

Le Moyen-Âge

Au Moyen-Âge, le cuivre était un métal largement utilisé dans la confection des bijoux et des objets quotidiens, et également fort recherché dans le domaine de la chimie. À partir du 13e siècle, la métallurgie devint un terrain d'expérimentation très important pour les chimistes. Ils découvrirent différents usages de certains sulfates de métaux précieux. Par exemple, la chalcanthite (sulfate de cuivre) était utilisée comme désinfectant, pour imprégner le bois, et comme engrais. De grandes quantités de cuivre furent extraites des mines allemandes du Moyen-Âge et utilisées pour fabriquer du bronze ou du laiton et des toitures. Près de 30 à 35 tonnes de plaques de cuivre étaient nécessaires à l'époque pour couvrir le toit d'une grande église.

500 ap. JC.
0

Empire romain

Dans l'Empire romain, le cuivre était un métal important entrant dans la fabrication des pièces de monnaie. À partir de 500 av. J.C., les Romains utilisèrent des barres de bronze (alliage de cuivre et d'étain) comme moyen de paiement, bien longtemps avant la création de l' « argent ». Une loi stipulait que 1 vache = 10 brebis = 45,36 kg de bronze. Les barres de bronze estampillées sont apparues aux environs de 300 av. J.C. et contenaient « un peu moins d'un demi-kilo de cuivre ». Avec l'estampillage des barres, l'Etat garantissait leur poids et la pureté du métal. Au fil du temps, l'utilisation des barres devint de moins en moins commode pour la pratique du commerce et la monnaie fut créée. Plus tard et durant de nombreux siècles, l'or, l'argent et le cuivre demeurèrent les métaux les plus importants pour la fabrication de la monnaie.

753 ap. JC.

Âge du bronze

L'Âge du bronze tire son nom de l'alliage formé à partir de cuivre et d'étain. Les plus anciennes découvertes en bronze ne contiennent que très peu d'étain. La quantité augmenta progressivement pour atteindre environ 14 %, et devint la norme aux alentours de 2 500 av. J.C. Longtemps, le cuivre demeura le métal le plus important, même après le développement de méthodes destinées au traitement du fer.

Chypre

Chypre a commencé à fournir du cuivre aux pays situés dans l'Est du bassin méditerranéen bien avant l'Antiquité. Au cours de la période marquée par la culture Erimi, le cuivre devint la ressource naturelle la plus importante pour cette troisième plus grande île de la Méditerranée. Il tira même son nom de l'île, devenue célèbre pour ses ressources en cuivre. Le mot latin « cuprum » provient de « aes cyprium » qui signifie « minerai de l'île de Chypre ».

L'Égypte à l'Âge du bronze moyen

Dans l'ancienne région de la Haute-Égypte, les archéologues ont découvert des trous percés dans des blocs de granit rose, et il a été démontré que ceux-ci avaient été exécutés à l'aide d'outils de perforation en cuivre. Des systèmes de drainage conçus à partir de plaques de cuivre martelé ont été découverts dans différentes pyramides. Entre 3 200 et 1 160 av. J.C., les Égyptiens possédaient de nombreux gisements de cuivre d'État dans la péninsule du Sinaï, où le minerai de cuivre était exploité et traité intensivement. Durant cette même période, ils commencèrent également à utiliser des techniques de soudure à l'aide de plaques de cuivre. Progressivement, le commerce du cuivre et des objets en cuivre acquirent une importance économique de plus en plus grande. Cette évolution atteignit son apogée à la fin du 1er siècle av. J.C. lorsque, pour la première fois, des objets furent fabriqués suivant la technique de la fonte en creux.

3500 av. JC.

Âge du bronze ancien

Les techniques de base pour l'extraction et le traitement du métal se développèrent lentement entre la fin du Néolithique (littéralement, "la nouvelle pierre") et l'Âge du bronze ancien. C'est la raison pour laquelle cette période est parfois appelée Âge du cuivre ou Période chalcolithique. Jusqu'alors, les hommes avaient une certaine connaissance des métaux tels que l'or, l'argent et le cuivre, mais comme ils ignoraient à peu près tout du traitement du métal, les outils et les armes étaient fabriqués en pierre. Le traitement métallurgique apparut à la fin du Néolithique. La technique de fonte pour extraire les sulfures et les oxydes du minerai de cuivre fut développée en Asie mineure et contribua à accroître, par la suite, l'importance du cuivre.

5500 av. JC.

Âge de pierre

Les objets en cuivre les plus anciens ont été découverts en Asie mineure et en Iran, et datent de plus de 9 000 ans. Il s'agit de fragments de perles et de broches ornées de particules de cuivre. À cette époque, le cuivre était extrait à la surface des gisements naturels de cuivre pur. Ces objets ont été découverts à Ali Koc en Iran et à Cayonu et Catal Huyuk en Turquie, au Moyen-Orient actuel.

9500 av. JC.

En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour plus d’information suivez ce lien.

Accepter