L'actu du cuivre

Avec les chaussettes en fil de cuivre, adieu les mauvaises odeurs !

Si l’utilisation du cuivre en plomberie, en architecture ou encore en décoration est largement répandue, le métal rouge trouve de nouvelles utilisations plus surprenantes. Et pour cause, le cuivre est aujourd’hui utilisé par l’industrie textile, et notamment pour… les chaussettes ! Il est exploité pour l’un de ses principaux atouts : sa capacité à lutter contre les bactéries

Une entreprise chilienne a imaginé des chaussettes en fil de cuivre, éliminant les bactéries. Photo Martin Bernetti / AFP

Des chaussettes en cuivre pour des pieds sains

Ces chaussettes intelligentes ont été imaginées par une entreprise chilienne, Monarch, qui a eu l’idée d’y intégrer des fils de cuivre. L’objectif ? Éviter les mauvaises odeurs  en misant sur les propriétés bactéricides et fongicides du cuivre. La transpiration des pieds est à l’origine de l’apparition de bactéries, microbes et champignons… dont les textiles à base de cuivre peuvent venir à bout naturellement. Porter ces chaussettes permettrait ainsi de garder des pieds sains. Le cuivre a par ailleurs des propriétés cicatrisantes, bien utiles pour soulager les ampoules.

« Le cuivre est antimicrobien. C'est le seul métal approuvé par l'EPA (agence américaine de protection de l'environnement) en tant qu'agent antimicrobien. Alors, imaginez avoir cet avantage sur vos pieds, où il peut y avoir des champignons, des blessures », explique à l'AFP Roberto Javier Aste, responsable de la production de l'entreprise Monarch, qui commercialise ces chaussettes. 

Découvrez l’efficacité du cuivre en vidéo !

Les propriétés antibactériennes du cuivre ont fait leur preuve à l’hôpital

L’efficacité du cuivre sous forme de textile pour lutter contre les bactéries a d’ailleurs déjà fait ses preuves : au Chili toujours, les soignants de certains hôpitaux portent des blouses en fibres de cuivre pour maximiser la prévention et éviter la prolifération et la transmission des germes. Il existe également des draps composés de cuivre pour les lits des malades.

Dans les hôpitaux, et notamment dans les services de soins intensifs, le cuivre est aussi utilisé comme surface pour éviter la transmission de bactéries par contact. Les éléments les plus fréquemment touchés par les patients et le personnel médical comme les poignées de portes, mains courantes, interrupteurs, plaques de propreté… peuvent être à l’origine d’infections croisées. Quand ces éléments sont en cuivre, le risque d’infection est réduit de moitié selon une étude menée aux Etats-Unis. En France, des lieux publics comme les écoles ou les résidences étudiantes s’équipent également.

 

L’hôpital de Rambouillet a installé des mains courantes en cuivre antibactérien pour éviter les maladies nosocomiales. © Antimicrobial Copper

Et demain, du cuivre contre les rides et les vergetures ?

Autres pistes de recherche : l’utilisation des propriétés chimiques du cuivre pour le développement de crèmes de soin. En effet, le cuivre contribue à la formation du collagène, et son utilisation atténue ainsi les rides et soulage les irritations. La Colombie étudie aussi actuellement un projet de gaine pour le corps à base cuivre, pour se débarrasser des vergetures et de la cellulite !

Pour en savoir plus sur l’utilisation du cuivre pour la santé :