La fiabilité du cuivre ne s'est jamais démentie

On installe du cuivre couramment depuis près d'un siècle. C’est ce retour d'expérience conséquent qui a permis d’en établir la fiabilité. Durabilité, résistance, qualités sanitaires… par ses atouts essentiels, il a acquis la confiance des professionnels du bâtiment. Quel autre matériau peut se prévaloir d'une telle légitimité ?

Safe

 

ABSENCE DE CORROSION

La résistance à la corrosion est l'un des facteurs clés qui fait du cuivre un matériau particulièrement bien adapté à la réalisation des canalisations. Sa grande tenue à la corrosion concerne aussi bien le milieu extérieur que la nature des eaux transportées.

 

ENTARTRAGE RALENTI

Contrairement à certaines idées reçues, le cuivre s'entartre moins rapidement que les autres matériaux. L’eau des réseaux de distribution est généralement riche en sels minéraux (calcium, magnésium) qui une fois chauffés vont recouvrir les parois de tartre. La présence dans l’eau d’ions cuivre ou d’ions zinc va freiner ce dépôt.

Une étude de l'École Nationale Supérieure des Arts et Métiers de Paris montre que le matériau de canalisation peut influer sur le phénomène d'entartrage :

Dans le cas des eaux moyennement ou peu entartrantes, le cuivre peut empêcher l'apparition des premières traces de tartre et bloquer ainsi le développement naturel du processus d'entartrage. Le cuivre a là un avantage décisif sur les autres matériaux avec lesquels il y a toujours amorce d'entartrage.

Dans le cas des eaux très entartrantes, quel que soit le matériau de canalisation, l'amorce d'entartrage ne peut être évitée et le processus se développe de lui-même. Ici le cuivre joue un rôle sanitaire : ses propriétés antibactériennes vont tout de même agir et ainsi éviter la prolifération dans l’eau de micro-organismes comme la légionnelle.

 

RISQUES RÉDUITS EN CAS D’INCENDIE

Le cuivre est classé « A1 », le plus haut niveau de résistance au feu d’après les normes européennes. Les canalisations en cuivre sont non combustibles et ne dégagent ni fumées ni gaz toxiques en cas d'incendie.

 

A lire aussi sur le cuivre :

De nouvelles preuves de l’efficacité du cuivre contre les bactéries

Cuivre antibactérien : un hôpital Allemand installe le plus grand dispositif en cuivre d’Europe