Le cuivre est durable

Que ce soit pour les canalisations, les façades ou les gouttières, le cuivre a cet avantage d’être extrêmement durable, sans nécessiter beaucoup d’entretien.

 

En plomberie / pour les canalisations

La plomberie en cuivre est courante depuis 1930 et les réseaux datant de cette époque continuent de bien fonctionner. Le cuivre est ainsi le seul matériau jouissant d’un retour d’expérience positif sur de très longues périodes. 

Des millions de réseaux en cuivre, aujourd'hui en service, datent des années 50 et 60. Le secret de cette longévité ? La grande résistance du cuivre aux UV, aux fortes pressions, aux températures élevées et au feu. Son imperméabilité à l'oxygène permet aussi d'éviter l'embouage des réseaux de chauffage.

Le saviez-vous ? Le tube de cuivre bénéficie depuis 1984 de la marque NF, gage de sa conformité à la norme européenne EN 1057 et de sa qualité de fabrication.

 

En architecture / pour les toitures et façades

Le secret du cuivre pour bien vieillir ? La patine dont il se pare au fil du temps. Celle-ci va lui offrir une protection naturelle quelle que soit l’agressivité du milieu ambiant. Formée à la surface du métal par des composés à la fois insolubles, imperméables et très adhérents, cette patine permet de faire face à la corrosion qui menace la plupart des métaux. Le cuivre peut aussi bien être installé en bord de mer qu’en ville.

Le matériau s’accommode également de n’importe quelle condition météo et des variations de températures. Le coefficient de dilatation du cuivre, 1,68 mm/m pour 100°C, est l'un des plus faibles parmi les autres métaux utilisés pour les façades. Cette caractéristique rend son utilisation appréciable dans des régions montagneuses à forts chocs thermiques.

Une installation en cuivre est donc un véritable investissement sur le long terme. D’autant plus que le cuivre ne nécessite pas d’entretien. Par exemple, les bardages n’ont pas besoin d’être peints ou vernis. Beaucoup de pays à travers le monde ont d’ailleurs recouru au cuivre pour les toitures de leurs bâtiments prestigieux : la cathédrale allemande d’Hildesheim (XIe siècle), la Bourse de Copenhague et l'opéra de Paris (XVIIe), ou encore l’église de la Madeleine (XVIIIe siècle).

Le saviez-vous ? 

  • Aujourd’hui encore le cuivre est utilisé dans la fabrication des pièces de monnaie. Sa résistance aux chocs et à l’usure sont les conditions indispensables à cet objet soumis à une manipulation permanente.

  • En 1977, lorsque la Nasa procède au lancement des deux sondes d’exploration des planètes Jupiter et Saturne, elle y embarque des disques en cuivre contenant les sons de l’humanité. Ces sondes se trouvent actuellement à plus de 16 milliards de km de la terre et même si les chances sont infimes, elles s’échoueront peut être sur une planète habitée par une vie extraterrestre qui saura décrypter le disque !

 

Durable