L'actu du cuivre

Architecture : un immeuble pas comme les autres recouvert de… dentelle de cuivre !

1er prix du European Copper in Architecture Award pour BBP Arkitekter

Pour l’agence d’architecture danoise BBP Arkitekter, l’audace paie : leur projet de rénovation des bureaux du joaillier Trollbeads à Copenhague, a littéralement subjugué le jury du 17e concours European Cooper in Architecture Awards. Véritable prouesse architecturale avec son bardage en dentelle de cuivre dorée, le nouveau bâtiment est 100% modulable. Le jour il s’ouvre de toute part pour capter la lumière du soleil ; la nuit, il se mue en « coffre-fort » pour protéger sa précieuse marchandise… tout en symbolisant un écrin à bijoux.

Le bâtiment dévoile ses jeux de lumière, grâce au rideau en cuivre.

Située au cœur de la capitale danoise, la compagnie Trollbeads est connue pour ses bijoux en verre et en or. Son déménagement dans de nouveaux locaux a été l’occasion de réaménager son futur siège, un défi particulièrement complexe dans le centre historique de Copenhague.

Le cuivre pour réconcilier modernité et héritage

Un défi magistralement relevé par le cabinet BBP Akitekter, qui a su transformer le nouveau siège de la joaillerie en lui conférant un design résolument moderne tout en respectant la dimension historique du bâtiment. Ce dernier a été conçu à la manière d’une maison de marchand italienne de la Renaissance : un rez-de-chaussée commercial sécurisé, un stock et des bureaux au premier étage, et au dernier étage une résidence avec terrasse sur le toit pour le propriétaire.

 

Grâce à l’utilisation d’un alliage de cuivre « doré », les architectes ont créé une structure perforée et articulée pour animer l’enveloppe externe du bâtiment. Cet immeuble de bureaux des années 1960 s’est ainsi mu en bâtiment intelligent, qui s’adapte parfaitement aux différentes conditions d’utilisation et d’éclairage.

 

 

La façade en cuivre laisse parfaitement entrer la lumière dans les espaces de travail

 

 

 

Donner vie à l’architecture

Le motif des perforations dans le rideau s'inspire d'une haie d'aubépines protégeant un trésor et a été développé par le designer textile Lene Toni Kjeld, avec l'architecte Ebbe Wæhrens.

 

Pour ce faire, le mur-rideau original a été supprimé et la structure en béton existante dépouillée, puis élargie de 2,5 m sur la rue. Une nouvelle enveloppe de verre et d'alliage de cuivre perforé a été conçue pour couvrir la façade, le toit et une petite cour à l'arrière. Grâce à la malléabilité du cuivre, certaines zones du rideau de métal rouge se plient, pour créer un modèle de fenêtrage correspondant à celui des bâtiments voisins et donner ainsi une continuité à la rue. Lorsqu'il est fermé, le rideau devient homogène et opaque ; mais à la nuit tombée, il se dissout pour révéler un intérieur éclairé. Le jury a souligné « un impressionnant niveau de détails » dans la conception du bâtiment.

 

Un bâtiment créé pour durer plusieurs centaines d’années, « écrin dans un écrin » au centre de Copenhague !

 

Le détail du Rideau en cuivre

Pour en savoir plus sur les autres finalistes français du concours :